Installation de Nano Server 2016

Voyons comment extraire l’image de Nano Server 2016 et son installation via une machine virtuelle.

I. Présentation

Le Nano serveur est une grande nouveauté car c’est un Windows Serveur allégé (environ 20 à 25 fois moins lourd qu’un Windows Server « Normale »). Ci-dessous une image pour vous présenter les différences entre les versions nano, core et standard (interface graphique).

nano_1

 

Le principe de ce Nano Serveur est de pouvoir déployer un serveur en quelques minutes et d’ajouter seulement les fonctionnalités que l’on veut avoir. Le tout géré sans interface graphique mais à distance via une console PowerShell.

 

II. Extraire l’image de Nano Server

Nano Server n’est pas distribuer via une image ISO que l’on peut télécharger car elle est intégrée dans l’image ISO de Windows Server 2016.

Pour l’extraire, il faudra monter l’image ISO de Windows Server 2016 sur votre ordinateur ou la machine hôte. Pour cela, double cliquer sur votre fichier iso pour qu’il soit monté dans un lecteur virtuel. Une fois monté, vous aurez cas vous déplacer dans le dossier « NanoServer » et il faudra copier le dossier « NanoServerImageGenerator » dans le répertoire que vous voulez.

nano_2

 

Dès que ce sera fait, ouvrez une console PowerShell en administrateur et importez le module, en se positionnant au préalable dans le répertoire « NanoServerImageGenerator » que vous avez copié sur votre ordinateur.

Dans notre exemple cela sera :

Import-Module .\NanoServerImageGenerator

nano_3
Nous allons ensuite créer une image VHDX via PowerShell et les modules importés. Pour cela, il faudra taper cette commande (à adapté selon vos caractéristiques)

New-NanoServerImage -Edition Standard -DeploymentType Guest -MediaPath E:\ -TargetPath D:\VM\VHDX\NanoServer_001.vhdx -ComputerName NanoServer_001

 

Dans cette ligne de commande nous indiquons que nous voulons créer une nouvelle image serveur en édition Standard. Le type de déploiement est « Guest » et on indique le lecteur où est montée l’image ISO (ici E:\) et le chemin de création de l’image VHDX qui est dans cet exemple « D:\VM\VHDX\ ».

A savoir :

-Pour la commandlet « DeploymentType » – Le type « Guest » permet d’inclure les drivers invités Hyper-V alors que si l’on souhaiterait créer un VHD(X) pour déploiement sur un hôte physique, on aurait indiqué « Host« .

-Si on veut créer une VM de Génération 1, il faudra nommer l’image en VHD.

Alors que si on veut une VM de Génération 2 il faudra la nommé en VHDX comme dans l’exemple.

 

Une fois la commande exécuté, il faudra taper le mot de passe du compte administrateur local de votre Nano Server :

nano_4

 

Ensuite la création de l’image se lance :

nano_5

 

Vous devriez avoir un fichier VHDX (ou VHD selon votre choix) qui s’est créer d’environs 500mo dans votre dossier de destination.

 

III. Création de la machine virtuelle

Dans notre exemple, nous utiliseront Hyper-V qui est un service à ajouter pour les versions Pro et supérieur de Windows. Vous pouvez intégrer votre fichier VHDX depuis un autre logiciel de virtualisation.

Puisque nous utilisons Hyper-V et que nous somme sur une console PowerShell, autant continué en créant avec cette dernière notre VM.

Pour cela, voici la commande à adapté selon vos paramètres :

New-VM -Name NanoServer_001 -SwitchName "LAN" -VHDPath "V:\VM\VHDX\NanoServer-01.vhdx" -MemoryStartupBytes 512MB -Generation 2 -BootDevice VHD

 

Je crée une VM nommé « NanoServer_001 » que je connecte au vSiwtch « LAN_Virtual » avec le VHDX «  D:\VM\VHDX\NanoServer_001.vhdx » et à laquelle j’affecte 512 Mo de RAM. Enfin, je précise qu’elle est de génération 2 et que le VHD est prioritaire pour l’ordre de démarrage.

Vous devriez voir apparaitre sur votre Hyperviseur une nouvelle VM.

nano_6

 

Une fois la VM créée, nous pouvons la démarrer avec la commande :

Start-VM NanoServer_001
IV. Premier pas avec Nano Serveur

Nous avons donc lancé notre VM. A partir du gestionnaire Hyper-V, nous pouvons nous connecter à la VM et saisir le compte « Administrateur » et le mot de passe définit lors de la création du VHD/VHDX.

 

Attention le clavier est en QWERTY

nano_7

 

Comme dit précédemment, il n’y a pas d’accès en ligne de commande sur la VM directement. Nous allons donc paramétrer la VM pour qu’elle ait une adresse IP statique pour pouvoir par la suite avoir accès via PowerShell Remoting.

Pour changer les paramètres réseau de Nano Server il faut aller dans « Networking »

nano_8

 

De là il faudra sélectionner votre carte réseau en appuyant sur « Entrée ». Vous arrivez sur la configuration réseau. Pour modifier cette configuration il faudra appuyer sur « F11 ». Il faudra ensuite désactiver le DHCP en appuyant sur « F4 ».

De là vous pourrez ajouter une adresse IP statique :

nano_9

 

Une fois l’adresse IP statique paramétré, nous pouvons passer à la suite en utilisant PowerShell Remoting.

Pour cela, nous allons commencer par autoriser WinRM à se connecter à un hôte distant « inconnu », il faut donc qu’on ajoute la VM Nano Server dans la liste de nos hôtes de confiance :

Set-Item WSMan:\localhost\Client\TrustedHosts -Value "NanoServer_001, 172.16.4.90"

nano_10

 

Dans la commande ci-dessus adaptez l’adresse IP et le nom, sachant que vous n’êtes pas obligé de mettre les deux, le nom suffira si vous arrivez à la résoudre (DNS).

Enfin, on va ouvrir une session PowerShell distante sur notre hôte Nano Server (remplacer [votre IP] par l’adresse IP de votre Nano Serveur) :

Enter-PSSession -ComputerName 172.16.4.90 -Credential (Get-Credential)

nano_11

 

Il faudra saisir les credentials, c’est à dire « Administrateur » avec le mot de passe définit lors de la création du VHDX. Une fois validée, vous serez sur votre Nano serveur. On peut voir l’adresse IP de notre machine distance entre croché.

nano_12

 

Votre machine virtuelle Nano Server est prête à l’emploi !

V. Conclusion

Voilà, vous avez à disposition une VM Nano Server accessible via PowerShell.

Nous verrons aux travers d’autres articles les différents services que peut avoir Nano Server et comment les intégrer via PowerShell !

 


Posté le vendredi 02 juin dans Windows Server

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*
Site web

Retour vers le haut